EMEMEM est un énigmatique artiste contemporain français qui pose ses mosaïques colorées sur les trottoirs de Lyon, mais aussi ailleurs en France et dans le monde. Il est reconnu pour la branche de l'art urbain dont il est à l'origine et qu'il a baptisé « le flacking » ou l'art de cicatriser la rue. Cette technique reprise désormais par d'autres artistes consiste à composer des œuvres en carreaux de céramique et mosaïque insérées sur-mesure dans les nids-de-poule et les fissures de l'espace public. Au fil de ses interventions, EMEMEM est devenu le poète qui panse les blessures du bitume..

https://www.ememem-flacking.net/

EMEMEM hè un artistu cuntempuraneu sicretu è misteriosu ch'installa e so musaiche inculurite nant'à e chjappate di Liò ma ancu astrò in Francia è ind'è u mondu sanu. Hè cunnisciutu per u campu di l'arte urbanu ch'ellu hà criatu è battizatu u "flacking" o l'arte di cicatrizà i carrughji. A so tecnica cunsiste à cuncipì ceramiche è musaiche chì sò rializate nant'à misura per guarisce e ferite di u spaziu publicu. À i ghjorni d'oghje, a so tecnica hè stata ripigliata da parechji artisti.

EMEMEM

David de la Mano est un artiste espagnol contemporain originaire de Salamanque où il a étudié à l’école des Beaux-Arts. Il est reconnu pour son esthétique minimaliste qui mêle le blanc et le noir pour mettre en lumière des figures humaines. La peinture de David de la Mano se concentre avant tout sur l’importance des liens sociaux, principalement par la représentation de silhouettes humaines qui évoluent en groupes s’entremêlant, ou se démêlant, dans un mouvement incessant.

https://www.instagram.com/daviddelamano_/?hl=fr

David de la Mano hè un artistu spagnolu cuntempureanu di Salamanca induve hà studiatu e bell'arte à l'Università. Hè cunnisciutu per a so estetica minimalista chì mette à buleghju u biancu è u neru per alluminà l'orma d'unepoche d'ombre umane. A pittura di David de la Mano si cuncentra sopratuttu nant'à a primura di a leia suciale è a riprisentazione di siluette umane, siluette chì s'intreccianu eppo' si scioglienu, in un prucessu senza fine.

DAVID DE LA MANO

Andrea Ravo Mattoni est un peintre italien originaire de Varese et issu d’une famille d’artistes dont le projet est la « récupération du classicisme dans le contemporain » qui crée un point de rencontre entre art classique et art contemporain, un dialogue entre passé et présent. Il fait sortir de l’obscurité les grands classiques de la peinture pour les représenter en format XXL dans la rue, offrant ainsi au plus grand nombre une expérience sensorielle exceptionnelle. Humble et génial, Ravo réinvente les paysages de manière subtile en troquant le pinceau contre la bombe comme ici à l’école Montessori à Varese. Pour Popularte, il travaillera à Ponte Leccia sur les deux chapelles du hameau.

http://www.ravo.art/

Andrea Ravo Mattoni hè un pittore italianu natu in una famiglia d'artisti di Varese chì u prugettu hè d'introduce u "classicismu in a cultura cuntempureana". A so dimarchja hè un incrociu trà arte classicu è cuntempureanu, un scontru trà passatu è prisente. Face passà da u bughju à a luce l'opare classiche di a pittura, arrica a bellezza nant'à i muri XXL di i carrughji è ci trasmette una sperienza sensuriale unica. Umile, Ravo lascia u pinnellu per a bomba di pittura è trasforma suttilmente è cù geniu i paisaggi di u nostru cutidianu.  

ANDREA RAVO MATTONI

OLIVIA PAROLDI

Olivia PAROLDI est une graveuse et illustratrice formée à l’École Estienne à Paris qui perpétue des gestes ancestraux pour les mettre au service de la culture contemporaine. Elle a commencé à coller des estampes dans les rues il y a 8 ans dans le but de faire de la rue l’œuvre. Une œuvre spontanée et gratuite dont nous sommes les acteurs. En choisissant les murs de nos rues comme supports elle revendique de donner à ses estampes et gravures une dimension accessible et populaire, d’œuvrer pour une forme d’art libre et offert.

oliviaparoldi.fr/

Olivia PAROLDI hè una cisellatrice è illustradrice furmata à a Scola Etienne di Parigi chì mantene i gesti antichi è fanne un strumentu di a cultura cuntempuranea. Hà iniziatu à incullà  estampe in carrughju 8 anni fà cù u scopu di fà chì u carrughju sia l'opara, un'opara spuntanea è gratuita chì no simu l'attori. Scigliendu i muri di i nostri carrughji per sprimassi, rivendicheghja a pussibilità chì e so stampe abbianu una dimensione populare, ch'elle sianu un arte rigalatu è libaru.

 

GERARD ACQUAVIVA

Gérard Acquaviva s’adonne à la marqueterie de pierre dans son atelier du cours de Calacuccia dans le Niolu. Cet art difficile consiste à incruster des pierres de couleur dans une plaque de marbre. C’est en observant et en se questionnant sur les murs ou les maisons de son village qu’il se découvre une véritable passion pour la pierre il y a plus de 30 ans. Il prend alors un marteau et une pointe puis fabrique son premier ouvrage, une tortue façonnée dans un bloc de granit. Pour Popularte 2023, il travaillera sur le thème de l’eau. Son atelier est ouvert toute l’année, une bonne façon de découvrir cet artiste singulier.

https://www.insula-immobilier.com/nos-actualites/zoom-sur-gerard-acquaviva-marqueteur-de-pierres.html

Gérard Acquaviva travaglia a petra dura in u so attellu di Calacuccia in e valle di Niolu. Sta pratica assai difficiule cunsiste à intarsià petre di culore in un marmaru. L'artistu hà sviluppatu a so passione per a petra guardendu i muri è e case di u so paese, più di trent'anni fà. Tandu, piglia un martellu è un tagliolu, eppo' rializeghja a so prima opara, una cuppulata zuccata in u bloccu di granitu. U so attellu hè apartu tuttu l'annu, una bella manera di scopre un artistu umile.

NADEGE DAUVERGNE

Nadège Dauvergne est une artiste française travaillant près de Beauvais dans l’Oise. Après des études aux Beaux-Arts de Reims, elle développe un langage artistique où le dessin tient une place essentielle et elle adapte les codes de la peinture classique au contexte de la ville. L'art de Nadège Dauvergne peut actuellement se découvrir au Musée de la Chasse et de la Nature (Paris) au sein de l'exposition "Incursions sauvages" aux côtés, notamment, de l'artiste portugais Bordalo II que Popularte avait accueilli en 2021.

 

https://nadege-dauvergne.e-monsite.com/

 

Nadège Dauvergne hè un'artista francese chì campa è travaglia in Beauvais. Hà amparatu i bell'arti à l'Università di Reims è hà subitu sviluppatu una pratica artistica chì u dissegnu hè u core. A so tecnica hè intinta di pittura classica ch'ella mette in ballu in u cuntestu citadinu. Attualmente, u so travagliu si pò scopre à u Museu di a Caccia è di a Natura (Paris) induve l'artista participeghja à a mostra "Incursions Sauvage" cù Bordalo II chì Popularte avia accoltu dui anni fà.

Francisco Maturana est un peintre chilien originaire de la ville de Curicó au sud de Santiago qui a développé sa pratique artistique autour de la peinture murale. Son travail naît d'un processus d'observation des questions sociales. Il matérialise dans la peinture ses propres réflexions sur l'image que lui renvoie la société. Ses oeuvres développent une identité qui le rapproche du réalisme américain. Il offre dans ses oeuvres une représentation brute de la vie quotidienne qui semble explorer des thèmes sociétaux qu'il exprime dans des natures mortes contemporaines monumentales. Elles se caractérisent par un réalisme concret ressemblant à une interrogation frontale sur le consumérisme.

https://https://www.instagram.com/franciscomaturanau/?hl=fr

Francisco Maturana hè un pittore cilenu chì campa è travaglia à Curicò vicinu à Santiago. Hà sviluppatu una pratica di a pittura murale nata da l’usservazione di suggetti suciali. A so pittura materializeghja u rispechju di a sucietà è si scrive in u filu di a scola americana rialista. Attraversu e so nature morte monumentale, u so travagliu ci dà una riprisentazione cuntempuranea è senza comprumessu di a vita cutidiana. In qualchì modu, u sguardu di l’artistu hè ancu un’interrugazione nant’à a nostra sucietà cunsumerista.

FRANCISCO MATURANA

Laetitia Cefali alias LAEC est une artiste autodidacte originaire de Loretu di Casinca qui vit et travaille à Chamonix. Après s’être essayée à de nombreuses techniques, elle trouve son médium de prédilection avec les sprays. Elle peint essentiellement des portraits parce qu’elle aime le côté parlant d’un regard, d’une émotion du visage. L’image de la femme occupe une place dominante dans son travail, référence à la poésie, à la beauté, à la magie, à une certaine puissance et va de pair avec la douceur, la sensibilité et la sororité.

https://www.instagram.com/laec.art/?hl=fr

Laetitia Cefali detta LAEC hè un’artista autodidatta di Loretu di Casinca chì campa è travaglia in Chamonix. Hà sperimentatu parechje tecniche nanzu di truvà u so modu di spressione favuritu, a bomba di pittura. U so interessu per un sguardu spressivu o un’emuzione di u visu l’anu purtatu à rializà parechji ritratti. A donna piglià un spaziu tamantu in u so travagliu, ghjè una riferenza à a puesia, à a bellezza, à a magia, à una forma de putenza accuppiata à a dulcezza, à a sensibilità è à una forma di surellanza.

LAEC

Après des études en Angleterre, Victoria Firth part à l’aventure autour du monde et finit par garer son van et posé ses valises à Bidart, en France. Son inspiration ? La mer et les habitants des profondeurs. Elle les dessine, soigneusement et avec de nombreux détails, et une bonne dose de points, à la manière d’un artiste pointilliste. Poulpes, baleines, orques… constituent un peuple imaginaire qu’elle reproduit sur les murs.

https://www.instagram.com/romaround__
https://www.romaroundtheworld.com/

Dopu i so studii in i Inghiltarra, Victoria Firth inizia un giru di u mondu è, à purfine, cansa u so Van è posa e so valisgie in Bidart, in Paese Bascu. Trova l’ispirazione in u mare è l’abitanti di l’abissi ch’ella dipigne cum’elli facianu i pittori puntinisti, cù assai ditagli è puesia. Balene, orche, pesci, pulpi è tanti astri formanu u populu di u bistiariu ch’ella riprisenta nant’à i muri.

VICTORIA FIRTH