Ella & Pitr sont deux artistes français qui travaillent ensemble depuis 2007. Ils peignent sur toiles, murs, sols et toits. Ils sont les premiers peintres, en 2013, à réaliser des dessins géants sur sol, les Colosses endormis, allant de 500 m2 au record du monde de  21 000 m2, Lilith et Olaf, en Norvège, au Nuart festival.

En 2016, ils investissent la pelouse du stade Geoffroy-Guichard à Saint-Etienne pour l'Euro de football, avec Brigitte-Angélique de la Marmite, une géante aux bras d'oiseaux. La même année, ils produisent une œuvre en plein cœur du quartier d'affaires de la Défense près de Paris, Pendant qu’Inès rêve de Camping.

A Lozzi, leur fresque s'est étendue sur un 1/2 hectare au sol.

www.ellapitr.com

ELLA & PITR

ellapitr.png

JULIEN DE CASABIANCA

A 49 ans, artiste trans-disciplinaire à la fois cinéaste et installateur, son travail est toujours relié à la rue.

Avec sa série Outings Project, pour laquelle il extrait des personnages des peintures et les colle en monumental sur les murs des villes, il est invité dans le monde entier, Chine, Etats-Unis, Japon, Népal, Belgique, Suisse, France, Hong-Kong, Bulgarie, Allemagne, Mexique...

 

Cette série initiée en 2015 l'a déjà emmené à réaliser 42 fresques monumentales.

A Lozzi, il est intervenu sur la façade de l'église, reprenant un détail en gros plan d'un tableau de l'école italienne, oublié dans l'église elle même, donné à la paroisse par le Cardinal Fesch, oncle de Napoléon.

www.juliendecasabianca.com

118787050_195229135352477_19855498264235

Jad El Khoury, 27 ans, est né dans la ville de Baabda et a fréquenté la Faculté des Beaux-Arts de l'Université Libanaise. Il avait trois ans à la fin de la guerre civile, mais a grandi entouré de ces histoires traumatisantes, de ces bâtiments éviscérés et d'une société encore très divisée. La vie quotidienne est parsemée de crises : la pollution, la pauvreté des enfants, la violence dans les camps palestiniens, les attentats suicides et les assassinats politiques, les guerres avec Israël et l'afflux récent de réfugiés syriens.

En 2019, il est intervenu sur la façade d'un gratte ciel abandonné de Beyrouth, en installant secrètement durant les nuit des centaines de rideaux aux fenêtres de ce bâtiment de sinistre mémoire, qui abritait une prison durant la guerre civile. Cette oeuvre poétique et frappante, qui ravive la mémoire des anciens et des disparus, a fait le tour du monde.

Son travail a investi une ruine dans la montagne

Instagram : potatonose961

JAD EL KHOURY

122916557_210047477203976_79385488188598

NeSpoon utilise le motif de la dentelle traditionnelle, qu'elle applique dans l'espace urbain. Elle peint au pochoir directement sur les murs ou fabrique la dentelle en argile, en béton ou en fil. Quand elle intervient dans une ville, elle va d'abord à la rencontre les brodeuses et les dentellières, de l'artisanat local.

À partir de 2010, elle commence à parcourir l'Europe pour y installer ses œuvres. En 2016, elle intervient à Pont-l'Abbé et en 2018 à Alençon, sur la façade de musée des Beaux-Arts et de la Dentelle.

Elle a travaillé à Casamaccioli face à l'église de la Santa di u Niolu.

www.behance.net/NeSpoon

NESPOON

118702630_194119718796752_10780894228086

Nelio est né dans l'Est de la France en 1982. Autodidacte et vagabond, il s'est construit par ses nombreux voyages qui ont fait de lui un artiste visuel pluridisciplinaire, en perpétuel recherche d'apprentissage et d'expérimentation.

Travaillant de manière cyclique, s'adaptant au contexte et à ses envies du moment, il passe du conceptuel à l’expressionnisme, de la construction à la destruction, en établissant des passerelles entre ces différents processus.

Etant à la fois fasciné par la puissance d’une oeuvre minimaliste et la profondeur d’une oeuvre dense et complexe, il se plaît à explorer le champ artistique entre les deux. 

 

Son travail a lentement évolué vers un univers abstrait, fruit du dialogue qu'il développe avec l'architecture et l'atmosphère des lieux qui accueillent ses créations.

Il a travaillé avec les enfants de l'école de Calacuccia, sur leur école.

Instagram : _nelio

 

NELIO

118776239_195091742032883_77103684454254

BENEDICTE PICCOLILLO

Designer graphique corse, diplômée de photographie, elle a déboulé dans le street art  à Montpellier en buzzant en 2019 avec des collages dans un style très personnel. Reprenant des images de peinture classique qu'elle retravaille et teinte d'un rock n’roll onirique et mystique, elle créé des sortes de retables modernes baroques haut en couleurs.


Elle est lauréate du premier Prix Edmond Simeoni en 2020, initié par le festival Popularte avec le Fab Lab Corti-Università di Corsica, Le Laboratoire de la Création et la Commune de Lozzi.

www.la-ligne-29.com

benedicte.jpg
AFFICHE PROGRAMME 240720.jpg