JAD EL KHOURY

L’artiste portugais BORDALO II a choisi son nom en hommage à son grand-père le peintre Artur Real Bordalo. Passé les Beaux-Arts de Lisbonne, son obsession est le monde animal, qu’il décline sous toutes ses formes pour créer un bestiaire né des « poubelles », souvent coloré et positif.

 

Ses créatures sont impressionnantes, monumentales et c’est en trois dimensions qu’elles investissent les murs. BORDALO II est un fervent défenseur de la nature au point de ne créer qu’à partir de matériaux recyclés qu’il agence et peint à la bombe. Une façon de tirer la sonnette d’alarme face à une société de consommation devenue folle et de faire revivre la faune en détournant les matériaux qui la menacent.

Son travail investira des maisons abandonnées.

www.bordaloii.com

L’artistu purtughese BORDALO II hà sceltu u so nome per via di u pittore Artur Real Bordalo chì u so babbone era. Hè statu studiente à a facultà di e Bell’arte di Lisbona ma a so ussessione hè sempre stata u mondu animale ch’ellu riprisenteghja di tutte e fatte per fà nasce un bestiame culuritu. 

Eso criature sò impressiunente, tamante è si stallanu spessu in trè dimensione nant’à i muri. BORDALO II hà a primura di l’ambiente. Per e so criazione adopra a roba ch’ellu trova ind’è u mullizzeghju di e cità. Ghjè a so manera d’attirà u nostru sguardu nant’à una sucietà cunsumista diventata scema è di rinvivisce u bestiame salvaticu utilizendu u mullizzu chì minaccia a biudiversità.

BORDALO II

5e90ca6a241fd8214a6c8992_BTA_Neutral_06-

ELLA & PITR

ELLA & PITR

Le travail de l'artiste britannique Dan Rawlings est axé sur la résilience de la nature.

Il sculpte des visions de mondes dans lesquels l'impact de l'homme s'efface lentement et la nature réapparaît. Originaire d’une région culturellement sinistrée, sa sensibilité s’est nourrie de ses voyages et des pays où il a vécu. Il s’inspire de l’action de la rouille qui consume peu à peu des objets que l’on croyait éternels pour les ramener à la poussière.

L’artiste cherche à retrouver la dimension fractale de la nature dans le métal de voitures, d’avions, de coques de navires et d’autres symboles de l’ère industrielle. Son travail est toujours fin et sensible, il joue ensuite avec les ombres de ses œuvres qu’il sublime avec des éclairages poétiques.

danrawlings64

U travagliu di l’artistu inglese Dan Rawlings si fucalizeghja nant’à a resilienza di a natura. Sculpisce a natura chì risorge di pettu à una sucietà cunsumista chì si sguassa. Natu in una regione sinistrata à u livellu culturale, i so viaghji anu nutritu a so sinsibilità. Trova a so spirazione in u travagliu di a rughjina chì magna l’ugetti chì ci parianu d’esse eterni per riturnà polvara.

 

L’artistu cerca à ritruvà a dimensione frattale di a natura in u metallu di e vitture, di l’avioni, u fasciame d’un battellu è d’altri simbuli di l’epica industriale. U so travagliu hè sempre fine è sinsibule, ghjoca cù l’ombra di e so opare ch’ellu sublimeghja per mezu di un’illuminazione puetica.

DAN RAWLINGS

dan-rawlings-van2.jpg

Pendant la plus grande partie de sa carrière l’artiste milanais Fra.Biancoshock ne s’est pas considéré comme un artiste, mais plutôt comme un activiste, en fait un artiste à la frontière entre l’art et l’activisme. Il détourne avec intelligence l'univers urbain auquel il est confronté au quotidien.

Il est parfois considéré dans le monde de l'art urbain comme l'un des créateurs de l’éphémèralisme, la production d’œuvres d’art dont l’existence dans l’espace public reste brève mais demeure éternelle dans le temps grâce à la photographie, la vidéo et sa diffusion dans les réseaux sociaux et les medias virtuels. Volontiers provocateur, il évoque, sans détour, les dérives de notre société. Nul doute que la Corse actuelle et ses maux l'inspireront.

www.biancoshock.com

Durente a maiò parte di a so carriera, l’artistu milanese Fra.Biancoshock fù cunsideratu cum’è un attivistu, un artistu à a cunfina di l’arte è di l’attivisimu. Frà adopra cù intelligenza l’universu urbanu per dinunzià a sucietà cunsumista.

 

Hè spessu cunsideratu cum’è u criatore di  « l’effemeralisimu », vale à dì a pruduzzione d’opare chì l’esistenza in u spaziu publicu hè furtiva ma chì si facenu cunnosce per mezu di a diffusione di fotugrafie è di filmi nant’à e rete suciale. Spessu pruvucatore, tratta cù pertinenza di a sviamentu di a sucietà è di e calamità cagiunate da a mundialisazione.

FRA.BIANCOSHOCK

194340.jpg

ESCIF est un artiste espagnol militant dont le travail cherche à nous interroger sur nos sociétés. Sa pratique est issue du graffiti mêlé à une formation académique en école d’Art. Il est souvent qualifié de peintre révolutionnaire.

 

Ces dernières années il a notamment été l'invité du Power Station of Art de Shanghaï, de l’Institut d’Art Moderne de Valence et du Palais de Tokyo à Paris où il a déployé une peinture monumentale en trompe l’œil sur l'une des façades.

 

Son engagement militant pour la biodiversité prend corps avec le symbole REWILD gravé dans une plantation de palmiers à huile à Sumatra, en Indonésie, dans un nouveau site de restauration forestière couvrant 360 hectares aux confins de l'écosystème de Leuser.

@escif

Escif hè un artistu spagnolu chì cerca à interrugacci nant’à a nostra sucietà. A so pratica vene da l’arte urbanu imbulighjatu cù una furmazione accademica di e bell’arte. Hè spessu cunsideratu cum’è un pittore indiatu.

 

Sti pochi anni, hè statu invitatu da u « Power Station of Art » di Shangai, da « l’Istitutu d’Arte Mudernu di Valenzia » è da u « Palais de Tokyo » in Parigi duv’ellu hà rializatu un affrescu munimentale. Escif hè un artistu rispettatu per u so impegnu à u serviziu di a biudiversità.

 

ESCIF

6753830837_b6ccd1da26_z.jpg

JULIEN DE CASABIANCA

la-fresque-d-une-jeune-fille-neo-classiq

L'artiste corse aux multiples facettes Julien de Casabianca, le premier à croire en POPULARTE et à s'engager, reviendra en 2021.

 

À la fois cinéaste et installateur, son travail est toujours relié à la rue. Avec sa série Outings Project, pour laquelle il extrait des personnages des peintures et les colle en monumental sur les murs des villes, il est invité dans le monde entier, Chine, Etats-Unis, Japon, Népal, Belgique, Suisse, France, Hong-Kong, Bulgarie, Allemagne, Mexique...

 

Cette série initiée en 2015 l'a déjà emmené à réaliser une cinquantaine de fresques monumentales. En 2020, dans le cadre de POPULARTE, il réalisa un collage monumental sur la façade de l'église Saint Jacques de Lozzi qui sera vu plusieurs millions de fois sur les réseaux. En 2021, il interviendra notamment sur l'église de Luri, dans le Cap Corse.

www.juliendecasabianca.com

Julien de Casabianca hè un artistu francese di 50 anni originariu di Calvi. Hè statu u primu à impegnassi per Popularte, vulterà in u 2021.

 

Cineastu è criatore d’installazione artistiche, u so travagliu hè sempre cunnessu à u carrughju. Cù u so prugettu « Outings », Julien scava un ditagliu d'una pittura sminticata: un’alleguria, un visu, un persunaghju anonimu. Ripiglia ‘ssu ditagliu di qualchì centimitru è u trasforma da fanne un’opara smisurata nant’à a facciata d'un casamentu. « Outings » offre a pussibilità à ognunu di scopre appena di e ricchezze piatte in e sale scure di i musei o di e ghjesge. Julien de Casabianca hè invitatu in u mondu sanu, China, Stati Uniti, Giappone, Nepal, Belgica, Svizzera, Francia, Hong Kong, Bulgaria, Alimania, Messicu...

 

Iniziatu in u 2015, « Outings » hè cumpostu da una cinquantina d’opare. In u quatru di Popularte 2020, avia rializatu un’incullera munimentale nant’à a facciata di a ghjesgia di Lozzi chì sarà vista un paghju di milione di volte nant’à e rete suciale. In u 2021, duvaria esse l’invitatu di a Cumuna di Luri.

ELEA BATTINI-ARABI

Etudiante de licence en 3e année d'Arts plastiques à l'Université de Corse Pasquale Paoli à Corte, Elea Battini-Arabi est une jeune peintre insulaire issue d'une famille d'artistes.

 

Remarquée aussi pour ses interventions à la Journée internationale du droit des femmes en 2020, femme corse engagée d'aujourd'hui, elle veut devenir enseignante d'arts plastiques.

 

Elle porte un projet de proximité, mêlant gravure et photographie, avec la complicité des habitants du village de Corscia.

Elea.png

Jeune artiste invitée à l'occasion des 40 ans de l'Université de Corse